FRAGMENTATION DU SITE

Le premier geste de projet à l’échelle du site est de le reconnecter à l’urbain, en plusieurs étapes. La première, faire tomber les murs de son enclos tout en conservant ceux qui donnent une qualité à l’espace public. La deuxième, est de fragmenter le site pour lui redonner l’échelle de la ville, tout en filtrant l’accessibilité par de nouveaux enclos pour le préserver et permettre à la ville de se réapproprier les espaces au fur et à mesure du temps. Ainsi, la friche reprend vie à son rythme, par la fragmentation et par la réactivation des édifices dans le temps. Le but est d’inverser la perception des espaces en friche: au lieu d’être des espaces handicapants, ils deviennent les espaces des possibles en perpétuelle transformation, dans une temporalité plus longue. L’impermanence comme matière à projet.