Cartographie interactive - cliquer sur       

Urban Focus  

Projet photographique et cartographique exposé à la
Biennale Internationale de Design, Mars 2017, Saint-Etienne

En collaboration avec Maxime Disy & Etienne Pouvreau

exposition

Réseaux sociaux et publications : 

.Article Architecture d'Aujourd'hui

.Programme IN Biennale internationale du Design 2017

.Facebook Urban Focus

.Site de Maxime Disy Photography

Urban Focus a pour but de sensibiliser aux enjeux urbains et sociétaux actuels. Par une démarche artistique photographique, cartographique et interdisciplinaire, l’objectif est de donner à voir et à comprendre les territoires qui nous entourent. Les formes d’actions sont multiples: workshop, expositions, résidences, conférences, elles visent à mettre en lien les acteurs locaux et ainsi présenter des propositions concrètes aux territoires concernés.

 

Urban Focus est un projet photographique né en 2015. Passionnés d’exploration urbaine, rapidement nous découvrons beaucoup de friches industrielles dans la ville de Saint-Étienne. Le coeur de notre démarche est de relever, photographier et cartographier ces lieux, riche en histoire, en patrimoine architectural et industriel. Les friches sont des lieux cachés, difficiles d’accès. Notre jeu : les trouver puis les partager. De l’exploration urbaine, à la mise en cartographie, ce projet vise à recenser et rendre visible les friches industrielles stéphanoises. Les mettre en valeur par la photographie qui  invite à faire ressentir le lieu, à s’y immerger.

Urban Focus cherche à révéler le potentiel de ces lieux. Nous défendons l’idée qu’ils peuvent s’inscrire dans des nouvelles stratégies d’urbanisme pour une fabrique de ville alternative. A l’image des villes de Détroit ou de Berlin, les friches de Saint-Etienne peuvent être réinvesties, réemployées par l’univers de la création artistique et culturelle. Convaincus que les friches représentent un enjeu dans le futur de notre ville, nous tentons d’oeuvrer à notre échelle par l’approche sensible photographique, cartographique et par une mise en lien des acteurs. A travers cette posture nous souhaitons questionner le devenir de ces lieux singuliers, leur place dans la ville et les imaginaires communs.